Cap44

Pourquoi la Ville engage cette démarche ?

Le Bas-Chantenay, l'un des sites emblématiques de Nantes, appelle un projet urbain exceptionnel, tourné vers la reconquête des rives, respectueux des spécificités du site et de son patrimoine, valorisant son potentiel économique, d’habitat, culturel et de loisirs. Il vise à requalifier la diversité de ses espaces et donner une très large place à la nature en ville. C’est le sens par exemple de ce qui se passera dans quelques années dans la carrière Miséry, cet endroit unique qui accueillera dans quelques années un Jardin extraordinaire, au sein duquel s’élèvera l’arbre aux hérons.

Témoin du passé industriel et trait d’union entre la Loire et le projet de jardin de demain, le site du CAP 44 – les grands moulins de Loire doit faire face à son avenir. A penser dans le contexte global du secteur carrière, les usages de ce lieu posent à ce jour la question : Quel devenir pour le site CAP 44 - les grands moulins de Loire - demain ?

Afin d’aider les élus sur le scénario à retenir, la Ville de Nantes et Nantes Métropole ont souhaité organiser une concertation citoyenne. Les élus et les collectivités ont choisi d’ouvrir cette concertation à un large public, afin de diversifier les points de vues et les expertises d’usages sur les potentiels du secteur CAP 44 - les grands moulins de Loire.

Une question principale était posée aux citoyens :

Quels usages imagineriez-vous sur le site CAP 44 – les grands moulins de Loire ? Et quel niveau de transformation du bâtiment ces usages induiraient-ils, en cohérence avec l’aménagement du secteur de la carrière dans sa globalité ?

Pour concevoir une réponse argumentée, il a été proposé de faire appel à l’expression des usagers du territoire : ceux qui habitent, travaillent ou pratiquent le quartier Chantenay. Les citoyens souhaitant participer ont pu le faire de manière collective ou individuelle à partir du site internet Nantes&co, où ils ont trouvé des documents d’informations utiles pour émettre une
contribution. Deux temps publics d’information (conférence et tables rondes) leur ont été également proposés, en présence d’urbanistes, paysagistes, sociologues, experts…

Mission et composition de la commission

Pour garantir le bon fonctionnement et la transparence du dispositif, la Ville de Nantes et Nantes Métropole ont souhaité confier à une commission citoyenne indépendante, la mission de produire un avis citoyen prenant en compte les divers contributions et points de vue d’experts. Cette commission est composée de 12 personnes volontaires recrutées sur la base des critères de parité, de variété des âges, de lieux de résidence, et d’engagement à participer aux séances de travail. L’avis citoyen qu’elle a produit a été aux élus au début de l’été 2018 et ils y apporteront une réponse sera apportée à la rentrée.

Cliquez ici pour consulter l'avis citoyen (téléchargement) (lancer le téléchargement du fichier)

La réponse de la Collectivité

Suite au débat public, à la remise de l’avis citoyen le 18 juin 2018 et à l’instruction des contributions, les élus de la Ville et de Nantes Métropole reviennent vers les citoyens pour les informer de la décision prise sur l’avenir du CAP44 - Les grands moulins de Loire.

Les élus ont été sensibles aux enjeux émis par la commission. Ils leur ont permis d’avancer sur le devenir de ce site. Le bâtiment Cap 44 - Les grands moulins de Loire sera conservé et transformé. Ce scénario permet de mettre en valeur et de valoriser un bâtiment à forte valeur patrimoniale et historique, d’imaginer de nouveaux usages pour ce bâtiment, de développer des nouvelles vues sur la ville et d’y inscrire de nouvelles activités qui profiteront à tous et à toutes, habitants du Bas-Chantenay comme de toute la métropole. A partir de ce scénario, le travail va s’engager dans les mois qui viennent et la collectivité aura l'occasion de revenir vers les citoyens pour les informer de la suite du projet.

Pour consulter la réponse argumentée de la Ville de Nantes, cliquez ici (téléchargement) (lancer le téléchargement du fichier). Il permet de poser des fondements solides et partagés pour la suite opérationnelle du projet.

 

Actualités et contributions

63 Contributeurs
74 Contributions
  • Actu

    La diversification des points de vue par la concertation Cette démarche de concertation, avait pour  …

    16/10/2018
    Cap 44 – Les grands moulins de Loire : la réponse de la Ville de Nantes
    Le 17 mars dernier, Johanna Rolland, maire de Nantes, a confié à une commission citoyenne, composée de douze personnes volontaires, la mission de produire un avis citoyen sur le devenir du CAP 44 - Les grands moulins de Loire, prenant en compte les contributions et points de vue issues d’une démarche de concertation.

    La diversification des points de vue par la concertation

    Cette démarche de concertation, avait pour objectif de diversifier les points de vue et les expertises d’usages sur les potentiels du secteur Cap 44 - Les grands moulins de Loire. Elle a été construite autour de la notion d’usage et structurée autour de 2 questions : Quels usages imagineriez- vous sur le site ? Et quel niveau de transformation du bâtiment ces usages induiraient-ils, en cohérence avec l’aménagement du secteur de la carrière dans sa globalité ?

    Les citoyens ont pu participer de manière collective ou individuelle à partir de la page www.nantesco.fr/baschantenay-cap44, où ils ont trouvé des documents d’informations. En parallèle, deux temps publics d’information (conférences et tables rondes) ont été également proposés, en présence d’urbanistes, paysagistes, sociologues, experts.

    L’avis de la commission citoyenne

    Riche de cette matière, appuyés par l’expertise des services et celle du groupement d’urbaniste-paysagiste Reichen et Robert & associés, Phytolab Paysa­gistes, la commission a émis un avis (cliquez ici pour le télécharger) qui a aidé la décision. Le fruit de leur travail a enrichi notre réflexion collective.

    Au fur et à mesure de la démarche de concertation initiée par la collectivité, les participants ont rapidement pris conscience qu’imaginer l’avenir de Cap 44, ne pouvait se faire hors sol. Il était nécessaire de l’inscrire dans un contexte général, celui d’un quartier en pleine mutation "Le Bas Chantenay", un des sites emblématiques de Nantes avec l’île de Nantes, Pirmil les Isles et la Loire au coeur - petite Hollande, dessinant une nouvelle centralité métropolitaine.

    La réponse de la Ville de Nantes

    Le bâtiment Cap 44 - Les grands moulins de Loire sera conservé et transformé. Ce scénario permet de mettre en valeur et de valoriser un bâtiment  à forte valeur patrimoniale et historique, d’imaginer  de nouveaux usages pour ce bâtiment, de développer des nouvelles vues sur la ville et d’y inscrire de nouvelles activités qui profiteront à tous et à toutes, habitants du Bas-Chantenay comme de toute la métropole. A partir de ce scénario, le travail va s’engager dans les mois qui viennent et nous aurons l’occasion de revenir vers vous pour vous informer de la suite du projet.

    Pour consulter la réponse argumentée de la Ville de Nantes, cliquez ici (téléchargement). Il permet de poser des fondements solides et partagés pour la suite opérationnelle du projet.

    16/10/2018
  • Partager
    Photo de ingrid biraud
    ingrid biraud

    Le Musée de l'imprimerie de Nantes, un musée vivant où se cotoient artistes locaux et un public de plus en plus nombreux à besoin d'un espace plus grand pour continuer à se développer dans les meilleurs conditions. Pourquoi pas un lieu dédié aux métiers du livre et des arts graphiques avec une perle du patrimoine en son coeur ? Le CAP44 pourrait être une belle oportunité de déploiement pour le Musée de l'Imprimerie

    10/05/2018
  • Partager
    Photo de Isabelle Guilloux
    Isabelle Guilloux

    Le musée de l'Imprimerie de Nantes, situé à la médiathèque, est très à l'étroit. Pourquoi ne pas faire dialoguer ensemble les les univers mécaniques de L'Arbre au Hérons et des machines du musée qui seraient situées dans un bâtiment débarrassé de son hideuse peau actuelle ? Rendu transparent, le CAP 44 pourrait faire découvrir sa structure industrielle classée, datant de la fin du XIXe siècle, et les machines à imprimer visibles de l'extérieur.

    10/05/2018
  • Partager
    Photo de Antoine b
    Antoine b
    Bonjour Avec un ami nous avons un projet de création d un restaurant bar sur Nantes . Après un week end de repérage nous avons remarqué que la ville manquait cruellement de Roof top ( seulement deux: le nid et le vertigo). A l annonce du projet cap 44 nous est venu une idée: investir le toit du bâtiment afin de creer un bar restaurant .celui ci sera doté d une grande veranda d hiver et retractable permettant de profiter de la vue sur Nantes et la Loire hiver comme été. Le lieux pourra s adapter à la demande et accueillera des evenements ( esprit boite de nuit) dansants afin de faire la fête sous ce dome transparent . En fin de journée, en semaine, nous proposerons un esperit afterwork : bar et tapas. Le week end ce sera un.liei festif ouvert toute la nuit. Nous sommes disponible pour en parler . Cordialement
    09/05/2018
  • Partager
    Photo de Cahiers d'acteurs
    Cahiers d'acteurs

    Retrouvez en pièce jointe le cahier d'acteurs envoyé par le collectif du patrimoine industriel et portuaire nantais

    02/05/2018
  • Partager
    Photo de Cahiers d'acteurs
    Cahiers d'acteurs

    Retrouvez en pièce jointe le cahier d'acteur envoyé par le Collectif Pouce-Pousse

    02/05/2018
  • Partager
    Photo de Klaus Oerder
    Klaus Oerder

    à l'attention de la Commission Citoyenne et des acteurs du projet


    Bonjour,


    j'ai pu participer à la table ronde du 29 mars avec les interventions d'Alain Marinois, Loïc Mareschal, Laurent Devisme et Pascal Fourier. Ces trois interventions m'ont amené à bien regarder le site sous tous les angles et à réfléchir à son devenir possible.  
    Il y a les grandes options esquissées, mais aussi  mille détails qui peuvent valoriser l'une ou l'autre.
     
    Après bien des réflexions, je pencherai vers la solution de garder la volumétrie entière du bâtiment CAP44, en remettant en valeur sa configuration originale.
    Là il y a deux points majeurs dans le dessin provisoire de l'aménagement envisagé qui ne me semblent pas pertinents, où qui méritent au moins un examen approfondi :
    1) le dévoiement prévu de la voirie vers la Loire :
    S'il vous plait, envisagez la création d'un cheminement piéton et vélo en site propre au bord de la Loire. Cette option serait un vrai couop de pouce aux moyens de déplacement douces et renforcera par ailleurs l'attrait de Nantes pour les utilisateurs de Loire à Vélo, mais aussi les autres touristes et bien ententu les habitants. En outre il sera sensiblement moins couteux de créer de tels cheminements que la construction de la route envisagée. Nantes veut renouer avec la Loire, le positionnement de la route à proximité du fleuve ne va pas, à mon avis, dans ce sens.
    2) la démolition du parking silo :
    Certes, cet objet ne présente pas aujourd'hui de valeur patrimoniale, mais à moins que la structure soit vétuste, ce qui n'a pas l'air d'être le cas, on peut envisager pour cet édifice des usages multiples, des aménagements ntéressants, le rendre plus esthétique, garder la structure partiellement ou totalement ... Question de détails et d'effort d'imagination !  Et par ailleurs une question : les visiteurs futurs du jardin et de l'arbre à hérons, certainement espérés nombreux par les promoteurs des projets, vont ils tous venir en Bicloo ou en navette TAN ? Ou envisage-t-on de reconstruire un parking ailleurs à proximité ? J'imagine aussi  le budget de la démolition puis la reconstruction de parkings...

    J'aimerais vous présenter des idées diverses de façon détaillé avec des dessins. Ici juste quelques idées :


    - Enjambement de la route (traçé conservé) à partir du bâtiment CAP44 ou bien, peut-être plus pertinent, à partir du parking silo conservé entier ou partiellement. On pourrait bien imaginer une passerelle agréable à emprunter, peut-être façon branche d'Arbre à Hérons. Ainsi le lien sera fait entre le jardin et les bords de loire. Le Jardin reste protégé des vents par les immeubles, les visiteurs attirés par la Loire peuvent s'y rendre sans être génés par la circulation automobile. L'espace est suffisant pour aménager même des pentes PMR, avec le budget économisé de déplacement de route et de démolition - création de parkings, des ascenseurs sont possibles également.


    - Intégrer dans les usages futurs du site le laboratoire de vie citadine nomade que représente la petite communauté avec leurs camionettes et caravanes actuellement présent sur le site. La mixité urbaine s'en retrouvera renforcé.


    Jusque là mes idées à ce jour. Je reste à votre disposition si vous souhaitéz plus de détails.


    Cordialement
    Klaus OERDER

    30/04/2018
  • Partager
    Photo de CELINE OLLIVIER
    CELINE OLLIVIER

    Bonjour,

    Nous sommes une famille avec 4 enfants qui habitons depuis bientôt 2 ans rue des Garennes à Nantes. Nous travaillons également tous les 2 face à la Loire, où nous disposons de bureaux au rez-de-chaussée de notre logement. Nos 4 enfants sont scolarisés dans le quartier. Nous apprécions énormément ce quartier que nous avons découvert lors de notre déménagement et nous y plaisons vraiment. Notre logement donne directement sur la carrière Misery et le site CAP44. De ce fait, nous nous sentons particulièrement concernéspar ce beau projet et sommes ravis de pouvoir échanger nos idées avec vous, afin de faire évoluer ce bâtiment qui fait partit de notre quotidien.

    Après avoir réfléchi en famille sur les activités qu'il n'y a pas à Nantes et qui pourraient compléter et enrichir ce nouvel espace touristique fantastique que va devenir la carrière Misery, nous avons eu 2 idées qui pourraient s'intégrer dans la transformation du bâtiment CAP44 avec une partie longue et basse et une 2nde petite partie plus haute (hypothèse 2) :

    • Partie courte et haute, sur 5 à 6 niveaux : La création d’un aquarium composé d’espèces originales qui pourront faire référence aux créatures marines que l’on retrouve dans l’œuvre de Jules Verne et notamment à celles du Carrousel des Fonds Marins, avec également des espèces évoluant dans les eaux douces ou saumâtres de la Loire pur faire le lien avec la Loire et ainsi faire découvrir aux visiteurs la biodiversité des différents milieux aquatiques qui nous entourent.

    Le bâtiment réhabilité, permettrait de voir au travers de ses grandes ouvertures/fenêtres retrouvées, les poissons évoluer dans l’eau, et, cerise sur le gâteau, cela rendrait donc le bâtiment quelque peu "transparent" en laissant passer la lumière au travers des ouvertures et permettrait ainsi d’apercevoir la Loire depuis l’arbre aux Hérons.

    Cet aquarium pourrait être complété d’animations, telles qu’un simulateur d’exploration sous-marine pour faire le lien avec la 2nde partie du bâtiment que nous vous proposons ci-dessous.

    • Partie longue et basse, sur 2 niveaux : Nous avons imaginé 2 salles de cinéma 4DX avec des effets sensoriels qui seraient créés et des sièges qui bougent. Cela permettrait aux visiteurs de s’évader dans le monde imaginaire de Jules Verne en se faisant par exemple happer par les hérons de l’arbre qui les emmèneraient dans un monde imaginaire peuplé de créatures marines.

    Aujourd’hui en France, il existe seulement 12 salles de ce type et cela permettrait certainement d’attirer un public d’adolescents et de jeunes adultes, attirés par ce genre de sensations.

    En espérant que vous prendrez à cœur nos idées,

    Bonne journée

    Céline, Jean, Antoine, Martin, Pierre et Camille OLLIVIER

     

    30/04/2018
  • Partager
    Photo de Emmanuelle
    Emmanuelle

    Je pense la destruction du bâtiment dit "CAP 44" inconcevable. D'une part parce qu'il relève du patrimoine culturel et mérite à ce titre une démarche de protection, et qu'il constitue un témoin singulier de l'histoire de Nantes. D'autre part parce que raser cet ensemble conduirait à réserver cet espace au seul projet des Machines de l'Île et que l'exclusivité culturelle n'est pas envisageable pour qui s'efforce de mener une politique raisonnable.

    Quant aux usages du bâtiment, l'idéal consisterait à lui conférer une vocation patrimoniale : des espaces d'expositions consacrés à l'histoire fluviale et maritime de Nantes, un hors-les-murs du musée du château des ducs de Bretagne... Mais un lieu d'accueil pour des services, des associations ou même des entreprises privées (comme c'est le cas pour les anciennes salles à tracer de Chantenay) conviendrait : ce qui est fondamental c'est que le bâtiment et l'histoire dont il témoigne soient conservés et valorisés aux côtés des aménagements projetés.

    Il y a quelques années s'était posée la question de la destruction de la grue jaune des anciens chantiers navals ; certains s'y étaient opposés et avaient ainsi permis sa sauvegarde. Aujourd'hui devenue un des symboles emblématiques de la ville de Nantes, qui imaginerait le parcours de l'Eléphant sans elle !

    29/04/2018
  • Partager
    Photo de Solange Vigier
    Solange Vigier

    Je suis pour la démolition, pour des raisons esthétiques et budgétaires.

    Habitant le quartier, je rêve, lors de mes promenades dans le parc Schwob, d’une vue dégagée sur la Loire. Je rêve aussi de pouvoir rejoindre facilement le centre-ville sur une voie verte longeant la Loire.

    A mon avis, le projet urbain Bas Chantenay ne pourra réussir sans une ouverture totale sur la Loire - à la place de l’actuel bâtiment CAP44 -, en cohérence avec l’ambition poursuivie par la métropole, celle d’une "reconquête de la Loire pour tous".

    Cette hypothèse me paraît enfin plus soutenable d’un point de vue budgétaire.

    29/04/2018

[Long format] Quel devenir pour le site Cap44 les Grands Moulins de Loire ?

Le débat est engagé sur le devenir de ce site, témoin du patrimoine industriel du Bas-Chantenay et trait d’union entre la Loire et le futur jardin extraordinaire. Découvrez les trois scénarios soumis à la concertation et, du 29 mars au 30 avril, imaginez de nouveaux usages pour cet espace.

Faut-il démolir, conserver ou transformer le Cap44, long bâtiment construit en 1895 au bord du fleuve pour la minoterie des Grands Moulins de Loire ? Avec le projet du Bas-Chantenay, et la création du jardin extraordinaire, l’avenir de ce site pose questions.

 

Une nouvelle vie pour le site du Cap44 Grands Moulins de Loire ?