Centre-ville

A la une

78 Contributeurs
120 Contributions
  • Actu

    Chaque second vendredi du mois, la Maison de Quartier Madeleine Champ-de-Mars, organise les "Ve …

    14/12/2018
    Les Vendredi Sandwich, les rdv pour faire connaître et découvrir les initiatives du quartier Madeleine Centre-ville
    Un rendez-vous régulier pour passer un bon moment !

    Chaque second vendredi du mois, la Maison de Quartier Madeleine Champ-de-Mars, organise les "Vendredis Sandwiches", un temps de rencontre qui permets aux associations, artistes, habitants, institutions du quartier Madeleine Centre-Ville de de se mettre en relation.

    Des projets et des initiatives portés sur le quartier y sont présentés, alors n'hésitez pas à venir les découvrir et partager un moment convivial !

    Les prochaines dates : 14 décembre 2018  -  11 janvier 2019 - 8 février - 8 mars - 26 avril - 24 mai - 14 juin

    Pour plus d'infos : http://www.vendredisandwiches.asso.st/

    14/12/2018
  • Actu
    26/11/2018
    "Voisinons en Centre-Ville" : les rendez-vous des habitants de novembre & décembre
    Ce programme d'animations a été élaboré avec des habitants du micro-quartier Dobrée-Bon Port.
    26/11/2018
  • Actu

    Quelques 250 commerçants ambulants, permanents et passagers, y installent chaque samedi matin leur é …

    11/12/2018
    Retour sur le second atelier citoyen « Loire au cœur - petite Hollande » du 24 novembre
    10h15, samedi 24 novembre. Les 26 membres de l’atelier citoyen constitué dans le cadre du grand projet de réaménagement « Loire au cœur-Petite-Hollande » s’en vont arpenter les pourtours et les allées du marché de la Petite-Hollande à l’occasion de leur seconde séance de travail. Une immersion "pour identifier, précise Charlotte Zuckmeyer, de l’agence Scopic, les premières pistes d’évolution" de cette institution commerciale nantaise. Une institution qui sera repensée dans le cadre du projet.

    Quelques 250 commerçants ambulants, permanents et passagers, y installent chaque samedi matin leur étal. Plusieurs milliers de chalands, venus de l’ensemble des quartiers nantais, y font leurs courses de produits alimentaires ou manufacturés. Le marché de la Petite-Hollande est le plus important marché de l’Ouest de la France, et le moins cher de Nantes.

    Impressions

    Lui le désertait, depuis quelques années. Il trouvait les "allées trop étriquées". Il l’a redécouvert, "plus aéré", à l’occasion de l’atelier citoyen auquel il participe. Elle, aime la partie des produits manufacturés. Tous s’accordent pour dire que c’est un marché plaisant, qu’il faut garder et valoriser la mixité sociale, d’âges, culturelle, et qu’il est essentiel de préserver la diversité et l’originalité de l’offre alimentaire, son ambiance de "bazar organisé".

    C’est l’agence Ter qui est chargée de repenser le marché dans le cadre du projet "Loire au cœur - Petite-Hollande", un marché qui restera toujours fidèle à lui-même. Et pendant la durée des travaux, les quelques 250 commerçants ambulants continueront de l’animer tous les samedis matins.

    "La place conservera son marché" a rappelé Johanna Rolland, la maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. "Il doit garder sa vocation populaire, sa mixité et son rayonnement de plus grand marché du grand ouest." complète l’agence TER. "Le maintien du marché nécessite de conserver une surface minérale assez importante. Il ne pourrait pas s’installer sur une surface meuble, végétale" précisait l’urbaniste Karima Agha, le samedi 24 novembre, lors du 2e atelier citoyen.

    La logistique du marché repensée

    L’accès des véhicules pour les livraisons, le recyclage des déchets, déjà soumis depuis le printemps 2018, au tri sélectif, la logistique, les stationnements des camions des commerçants font partie intégrante des réflexions à mener. En novembre dernier, s’est tenue une première réunion de concertation avec les représentants des commerçants ambulants du marché et ceux installés en pied d’immeubles sur le pourtour de la place. Pendant la durée des travaux, le marché, déplacé de quelques centaines de mètres, se tiendra normalement tous les samedis matins.

    Demain, en 2030, quel pourrait être le visage du marché de la Petite-Hollande  ?

    Quel serait le marché de la Petite-Hollande idéal de demain ? C’est la question qui était posée, ce samedi 24 novembre, aux membres de l’atelier citoyen. "Il faut trouver de nouvelles solutions pour arriver, se rendre au marché.", "Tu fais ton marché mais tu ne transportes plus tes produits.", "Il faut penser à installer des systèmes de récupération d’eau.", "On ne veut pas de grands projets à la Mitterrand ou à la Jean Nouvel.", "Il faut aménager des points de rencontres pour se poser, avec les enfants notamment. Proposer des ateliers pour cuisiner les produits que l’on vient d’acheter.", "Le marché doit être en contact avec la Loire."… sont quelques-unes des propositions glanées au fil des discussions menées par les 26 membres de l’atelier citoyen.

    Marché sous contraintes fictives

    Imaginant un marché à horizon 2030, les participants devaient prendre en compte dans leurs réflexions, des contraintes potentielles issues de scénarios futuristes. Exemples : une obligation "zéro déchets" imposée par l’État, la montée des eaux, l'utilisation quasi exclusive de la trottinette pour se rendre au marché etc. Ils se sont ainsi interrogés sur la résilience de leur marché idéal (c’est-à-dire sa capacité à s’adapter aux incertitudes de notre futur).

    La "halle gourmande" en question

    La possible construction, à l’emplacement de l’actuel square Daviais, d’une "halle gourmande" surmontée d’un belvédère, accessible au public, permettant de voir la Loire, figure dans le projet originel de réaménagement de la place de la Petite-Hollande présenté par l’agence TER. Les membres de l’atelier s’interrogent sur sa vocation et sa programmation. Mais qu’abritera-t-elle si elle est construite ? A-t-elle vocation à devenir tout ou partie un marché couvert ? "L'éventuelle installation d’étals de restauration ne fera-t-elle pas double emploi avec l’offre et les marchés existants ?" se sont notamment interrogés certains membres de l’atelier citoyen. "Au vu de la surface, des activités culturelles, associatives ne pourraient y trouver leur place ?" ont avancé d’autres participants. D’autres encore ont évoqué une halle dont l’architecture doit être ouverte sur l’extérieur.

    Ces premières réflexions ont vocation à se poursuivre dans les futurs ateliers. L’Avis finalisé des membres de l’Atelier sera formalisé au printemps 2019 et transmis aux élus, pour aider aux prises de décision concernant le futur de la place.

    Prochain atelier citoyen : le 2 février 2019

    11/12/2018
  • Partager
    Photo de Antoine b
    Antoine b
    Je suis passé par la rue Saonte Catherine dernierement que je trouve particulierement triste et pourtant située en plein centre ville. Il faudrait prevoir un reamenagement de cette rue et revoir l éclairage afin de la rendre plus attractive. Aussi j ai remarqué que le magasin joué club avait fermé. Il faudrait profiter de ce depart pour rehabiliter entierement le batiment notamment en le rehaussant de quelques niveau . Cela permettrait d accueillir une grande enseigne( Printemps, Citadium ect ) en plein coeur de ville et de redynamiser tout le secteur .
    27/11/2018
  • Actu

    Un premier temps de lancement Le mardi 13 novembre a eu lieu la plénière de lancement de la démarche …

    23/11/2018
    Médiathèque Jacques Demy : retour sur le temps de lancement de la démarche
    Afin de permettre les travaux de réaménagement, la médiathèque sera fermée à partir du 1er septembre 2018 jusqu’en février 2019. Des ateliers citoyens sont proposés, visant à faciliter l'appropriation des nouveaux espaces par tous, et permettre l'émergence de nouvelles activités collectives.

    Un premier temps de lancement

    Le mardi 13 novembre a eu lieu la plénière de lancement de la démarche dialogue citoyen, à la mairie de Nantes. Les participants s'y sont rencontrés pour la première fois ; l'occasion pour Aymeric Seassau, élu délégué "Lecture publique et médiathèques", et à Catherine Choquet, Adjointe du quartier centre-ville, de leur présenter la démarche et les enjeux du dialogue citoyen.

    Puis Marie Escuyer, responsable de la médiathèque Jacques Demy, a expliqué aux participants le nouveau projet d'établissement et les grands changements qui auront lieu à la médiathèque à sa réouverture. Elle a pu présenter les plans des nouveaux espaces, comprenant les nouveaux équipements et services proposés par la médiathèque.

    La parole aux citoyens

    Suite à la présentation de Marie Escuyer, les participants se sont réunis en deux groupes selon l'axe de réflexion auquel ils étaient inscrits (se repérer et utiliser ; s'investir et partager). L'occasion de revenir sur ce qui avait été dit pendant la présentation. Qu'est-ce qui avait intéressé les participants ? Qu'est-ce qui leur avait posé question ? Plusieurs ateliers feront suite à ce temps de lancement.

    Consultez l'ensemble des documents et le retour sur ce premier atelier sur la page https://www.nantesco.fr/jacquesdemy

    23/11/2018
  • Partager
    Photo de Yann Joubaud
    Yann Joubaud

    Certains commerces de ce secteur vivaient grace au stationnement du parking de l'ile gloriette qui va disparaitre.Est il prévu un mécanisme d'aide pour favoriser leurs déménagements en périphérie ? 

    13/11/2018
  • Partager
    Photo de Axel Brochard
    Axel Brochard

    Madame, Monsieur,

    J’habite à côté du marché de la petite Hollande, j'y vais faire mes courses, uniquement alimentaire, tous les samedis avec grand plaisir.

    1) Voici les points d'améliorations consensuels (d’après moi):

    * Installer un distributeur de billets

    * Trouver une solution pour les sacs et surtout les caisses en polystyrène des poissonniers, par jour de grand vent la place et le square Daviais sont une poubelle (même après le passage des équipes de nettoyage)

    * Prévoir l’installation de caméras (il règne un sentiment d'insécurité sur ce marché)

    * Installer plus de poubelles (lorsqu’un commerçant offre un abricot, il est difficile de trouver une poubelle pour y jeter le noyau)

    * Un peu moins de stands afin d’avoir des allées plus larges : actuellement avec une poussette il est difficile de circuler

    2) Voici les points d'améliorations que je souhaite :

    * Supprimer les stands vêtements, coque de téléphone, tapis et les remplacer par des stands liés à l’alimentation/boisson

    * Un peu moins de stands afin d’avoir des allées plus larges : actuellement avec une poussette il est difficile de circuler

    Cordialement

    A.B.

    07/11/2018
  • Partager
    Photo de Olivier Stephan
    Olivier Stephan

    Madame, Monsieur,

    Le marché de la Petite Hollande est un espace de vie inscrit dans l'ADN de Nantes. Le challenge de ce projet est donc de maintenir cette activité tout en redonnant une place au geste architectural.

    Une piste pourrait être de "remettre" la Loire/l'eau au coeur de cet espace en jouant sur la transparence hydraulique. Les solutions techniques existent et notamment celles des industriels de la filière béton (cf. lien vers la vidéo) : ces solutions permettent de s'adapter aux espaces tout en restant pertienentes d'un point de vue entretien et coût global. 

    Par ailleurs, de la difficulté de gérer la contrainte du tunnel ferroviaire souterrain, il pourrait être trouvé un axe d'innovation et de différenciation. Ainsi, décaissé une partie de ce tunnel en le végétalisant, par exemple, pourrait permettre de structurer l'espace. 

    En espérant pouvoir échnager plus précisément sur ce projet et les réponses possibles.

    Cordialement,

    Olivier STEPHAN
    olivier.stephan@unicem.fr 

    06/11/2018

La carte du Centre-Ville

Les forums du quartier Centre-ville

  • Environnement sonore ! Ecouter sa ville !

    Je rajoute également le vendredi 6 octobre ! 

    1 Contributeurs
    2 Contributions
    Consulter
  • Du référencement naturel à Nantes

    Bonjour, cela fait 2 ans que j'ai lancé ma propre activité de consultant en référencement naturel (SEO) à Nantes  https://tommy-bordas.fr, et je me demandais quels étaient les espaces de co-working dans le centre ?

    1 Contributeurs
    1 Contributions
    Consulter
  • Questionnaire Mémoire

    Bonjour, je me permets de poster un message sur ce forum dans le but de demander de l'aide aux habitants de Nantes. Je suis étudiante en master 1 en ressources humaines et dans le cadre de mes études je dois réaliser un mémoire. Celui-ci comporte un questionnaire qui concerne les habitants de tous les quartiers de Nantes. Je démarche tout d'abord auprès de sites internets, forums....car c'est plus pratique de faire circuler le lien. Cela prends 10 min, il faut résider à Nantes depuis quelques années. Cela m'aiderait grandement si vous pouviez participer à ce questionnaire. N'hésitez pas à me contacter pour toute interrogation : moussion.j@outlook.fr

    Voici le lien du questionnaire : https://questionnaires.univ-nantes.fr/index.php/survey/index/sid/533739/newtest/Y/lang/fr

    Il faut le copier et le coller dans la barre de recherche internet. Vous pouvez également partager ce lien à votre entourage, cela m'aidera davantage.

    Je vous remerci d'avance.

    Julie

    1 Contributeurs
    1 Contributions
    Consulter
  • Pour une luciole gratuite

    Bonjour,

    Peux de jeunes s'investissent aujourd'hui dans des démarches citoyenne de nos jours, et pourtant ils sont bien présent dans la vie associatifs et culturelle de la ville. 

    J'était la personnes la plus jeune dans le groupe "bureau des projets" et également "Conseil nantais de la nuit les médiations nocturne" et pourtant je n'ai pas réussi à faire entendre cette proposition. 

    La vision de nombreuses personnes que je côtoie, tranche d'âge 18-35 ans qui connaissent bien Nantes, qui y vivent qui l'aime. Pour ma part je connais bien cette histoire de luciole.

    Un sujet l'an prochain devrai avoir lieu sur la question j'èspère que quelques jeunes y seront et si quelqu'un pouvait défendre ce sujet qui me tiens à coeur car je ne pourrai être présent se serai sympa. .

    Cette idée elle est simple et elle ferai du bien. Au lieu d'investir dans l'amélioration de l'éclairage de rue, dans les équipements de sécurité et de protection pour éviter et diminuer le nombre d'agression le soir notamment et en particularité le retour hangar à banane centre ville.  Pourquoi la ville n'investirrai pas plutot dans la mise en place de l'augmentation du nombre de luciole + la mise en place de sa gratuité ? Avec des navettes exclusif hangar à bananes centre ville gratuite.

    Je suis sur et certains que cette mesure diminuerai incontestablement le nombre de violences. Evitez nous de rentrer à pieds. Permettez-nous notre sécurité.

    Plus d'agression sur une personnes qui rentre chez elle trop ivre, ou trop sexy. Plus de personnes tombant dans la loire ou dans l'erdre. Certains ne prendront plus la voiture pour y aller et d'autres ne rouleront pas ivre en rentrant. 

    Pourquoi la gratuité ?  Car la vie étudiante coute cher. Car meme un ticket de bus peux être cher surtout en fin de soirée.

    Nous ne participons pas toujours à la vie citoyenne de la ville, mais nous y vivons. 

    Bonne journée.

     

    1 Contributeurs
    1 Contributions
    Consulter