Le fil à paroles

4. Le fil à paroles

Porteur de projet : Association Asamla (association santé migrants de Loire-Atlantique)

Le projet Fil à Paroles pourrait se résumer ainsi : comprendre et être compris, c’est essentiel pour chacun afin de construire son parcours de vie. Animé par l’ASAMLA, le Fil à Paroles est, pour les personnes migrantes, les professionnel.le.s, les intervenant.e.s bénévoles un lieu ressources pour l’interprétariat et la médiation interculturelle. Des formations d’apprentissage du français y sont aussi proposées par des associations nantaises investies dans ce domaine. Ouvert sur le quartier et la ville, le Fil à Paroles accueille des expositions, des débats et activités dont la vocation générale est l’échange et la participation pour mieux se comprendre et contribuer à l’intégration.

 

Bains-Douches.jpg

 

Pourquoi Les Bains Douches est un lieu idéal pour notre projet

La maison des associations quai Baco est intimement liée à l'histoire de l'association. En effet, pendant de nombreuses années, l'ASAMLA y avait son bureau au sein du pôle associatif. Il permet une mutualisation. L'accessibilité par la proximité des moyens publics de transport est un point important. La proximité du CHU où s'exerce une part importante de notre activité en est un autre.

Comment nous avons pris en compte les inspirations citoyennes dans notre projet

Par rapport au quartier, il nous apparaît très important de développer sur ce site une activité qui favorise la présence d'habitants du quartier, dans une perspective de participation citoyenne et de solidarité conforme à l'histoire du lieu. Aussi il est proposé de développer sur un des espaces du lieu une activité du type café associatif, favorisant les liens sociaux. Nous échangeons actuellement à ce propos avec le collectif "La grande tablée", qui développe un projet de "cantine citoyenne" à la Maison de quartier.

Une dernière phrase pour vous convaincre de voter pour nous

Au cœur de Nantes, le Fil à Paroles est un nouveau lieu. Fidèle à l’histoire de la maison associative du quai Baco, il la réinvente pour y développer une réponse innovante aux questions sociales d’aujourd’hui.