Rencontre de Dervallières Zola

Les dernières contributions

5 Contributeurs
5 Contributions

Retour sur la Rencontre de quartier du 8 juin 2017

Les projets participatifs qui font le quartier : 5 témoignages

RQ3_01.jpg

Jeudi 8 juin, 18h, les premiers habitants du quartier arrivent à la salle de l'Égalité. Bientôt, près de 70 personnes sont installées et la 5ème Rencontre de quartier Dervallières Zola peut débuter. Lancée par Ali Rebouh, adjoint du quartier, la première séquence de la soirée est consacrée au partage des actualités du territoire. Au menu notamment, les festivités de la fin du printemps, du Festival de l’Amiral (du Chaffault) le 10 juin au Grand Renc’art aux Dervallières le 17 juin en passant par un projet d’animations pour la place René Bouhier. Les échanges permettent ensuite de valoriser diverses activités associatives avant de se prolonger sur des questions d’évolution urbaine. Plusieurs riverains de la rue de Saint-Herblain font en particulier part de leurs préoccupations concernant la densification du quartier et ses conséquences sur leur vie quotidienne.

RQ3_02.jpg

Après ces discussions vient le moment de la séquence « forum » : les participants sont invités à parcourir librement l’exposition installée dans toute la salle et à découvrir ainsi les projets participatifs en cours dans le quartier. Dans chaque « stand », des acteurs institutionnels, associatifs et des citoyens présentent les démarches, témoignent de leur expérience et les conversations s'engagent...

RQ3_03.jpg

Parmi les témoins présents, nous recueillons le point de vue de Cécile, habitante de Zola engagée dans le comité d’animation du Bureau des projets :

Ghislaine, habitante des Dervallières, évoque son expérience au sein du journal de quartier Couleur Locale et échange avec Noémie, de l’équipe de quartier Dervallières Zola.

Jude, de la direction vie associative et jeunesse à la Ville de Nantes, nous parle des initiatives et partenariats qui s’engagent en faveur des jeunes et de leurs projets,

Enfin, Laure, du collectif artistique La Luna, et Stéphane, de l’association Le Dernier spectateur, détaillent le travail qu’ils mènent avec les habitants des Dervallières afin d’améliorer le cadre de vie et le vivre ensemble.

A l'issue de ces échanges avec les habitants et acteurs du quartier qui le font vivre au quotidien, les participants s'en vont progressivement profiter du buffet installé dans le hall avant de quitter la salle de l'Égalité. Rendez-vous est donné pour la Rencontre de quartier d'automne qui aura lieu le 30 novembre prochain, en présence de Madame le Maire.

La Rencontre de quartier Dervallières Zola au Concorde, « un cinéma qui met l'humain au centre »

La Rencontre de quartier de Dervallières Zola a choisi un lieu original pour cette fin d'automne 2016 : tous les habitants ont rendez-vous le 1er décembre au cinéma Le Concorde. Nombreux sont au rendez-vous dès la première séquence, le kiosque d'informations. En parcourant l'espace d'exposition, il devient évident que nous nous trouvons dans un quartier très actif. Par exemple, le Bureau des projets a déjà soutenu 8 projets en 5 rencontres du comité d'animation ! Tous les habitants qui ont envie d'agir sont invités à y proposer leurs propres projets. Les autres démarches retracent les démarches participatives qui, mois après mois, année après année, transforment le quartier. Il est possible de citer par exemple l'atelier sur les parcs, jardins et squares, la ZAC Pilleux, la transformation du square des Combattants d'Afrique du Nord… Toutes les démarches sont à retrouver sur Nantesco.

Séquence 1 : les actualités du quartier

Pendant la première séquence, habitants, élus, équipe de quartier et techniciens discutent des actualités du quartier, enfoncés dans les fauteuils confortables du cinéma. Ali Rebouh, adjoint du quartier, rappelle d'ailleurs que Le Concorde est un élément particulièrement essentiel de la vie de quartier : « c'est un cinéma extrêmement ouvert sur le quartier, avec des fauteuils très confortables… Alors ne vous endormez pas ! ».
Sylvain Clochard, directeur du cinéma, prend la suite pour faire le bilan et parler des perspectives à l'occasion des 100 ans du Concorde. Aujourd'hui doté de 4 salles et 287 fauteuils, le cinéma va s'agrandir « pour faire mieux et plus ». L'idée est d'endosser encore davantage ce rôle de cinéma de quartier, c'est-à-dire « un cinéma qui met l'humain au centre ».
 Une autre actualité est mise à l'honneur : le projet culturel de territoire, un atelier désormais ouvert à la contribution sur Nantesco et dont les premières réunions auront lieu en janvier-février.
De leur côté, les habitants s'inquiètent du peu d'habitants du micro-quartier Dervallières venus à cette Rencontre de quartier malgré une salle bien remplie par ailleurs. Il est vrai qu'il est plus aisé de se rendre à l'événement quand on en est le riverain, c'est pourquoi ce rendez-vous change de lieu à chaque nouvelle édition. Tout autre sujet, un habitant appelle ses voisins à participer à l'initiative des citoyens-relais, et un autre à « venir bêcher »… Ce qui fait une transition parfaite avec la deuxième séquence.

Séquence 2 : « Remuer la terre, c'est remuer les consciences »

Cette séquence met l'accent sur la connexion entre l'urbain et la nature si proche et si présente dans certaines rues, absentes dans d'autres. Un film réalisé par Eric Oriot et Antoine Lagneau permet de porter une réflexion profonde sur ce sujet, et de lancer le débat. Ce débat, animé, a permis de rendre évidente la diversité des initiatives portées par les habitants et par la mairie, ainsi que la nécessaire adaptation des pratiques de chacun pour aller vers une ville plus verte et durable, dans le respect de tous.

 


Remuer la terre, c'est remuer les consciences par Natureparif

rencontrequartier-good734.jpg (Voeux de Johanna ROLLAND, aux habitants)

Cliquez sur l'image pour consulter le programme